Il sent bon la cigarette anglaise, le parfum cher, il sent le miel, à force sa peau a pris l’odeur de la soie, celle fruitée du tussor de soie, celle de l’or…

Marguerite Duras, L’Amant

Notre histoire …

C’est au cours d’un voyage qu’Anne Puissant, la créatrice de TUSSOR, découvre dans l’entrepôt d’un  marchand de cuir, un lot de bâches provenant  de l’armée suisse et datant des années 40.

Utilisée autrefois pour protéger les chevaux de garnison en temps de guerre, cette toile de chanvre, naturelle et noble, et incrustée d’un fil rouge lui inspire sa première collection de sacs.

Aujourd’hui fabriquée en France, la toile a été mise au point chez un tisseur en région Midi-Pyrénées, selon le procédé de tissage ancien pour être la réplique de ces bâches de chevaux. D’une production à l’autre, la couleur et la main de la toile peuvent très légèrement varier en fonction des saisons et de la provenance des fils, issus de culture naturelle.

La collection LAD, à l’origine de la marque TUSSOR 

Sangles, brides ou poignées de cuir, c’est dans l’univers équestre qu’Anne Puissant puise son inspiration par un détail qui viendra ensuite se nicher dans une anse ou une bandoulière. Un travail de création qui aime à jouer avec les volumes, et où la part belle est ainsi donnée aux coutures façon sellier, au cuir de veau pleine fleur et aux trouvailles ingénieuses de sangles modulables.

 

 

 

Sac de voyage Tussor-Lad

L’art et la matière …

 

TUSSOR, c’est aussi l’odeur agréable du cuir et son toucher sensuel, de la sobriété, de l’élégance et de l’ingéniosité.

Les modèles TUSSOR sont coupés essentiellement dans des peaux de veau pleine fleur, soit dans la partie la plus noble de la peau, la couche supérieure qui est la plus dense en fibres et la plus solide.

Les cuirs utilisés sont en majorité de tannage végétal, c’est à dire issus de peaux tannées avec des tanins végétaux. Ce procédé permet de transformer la peau animale en cuir souple et durable, par l’utilisation de tanins  provenant de végétaux telles des écorces, des feuilles, des racines de chênes ou d’autres essences forestières.  

Peu traités, les cuirs conservent leur aspect naturel, révélant aussi toutes les imperfections et aspérités de la peau de l’animal. Les traces, marbrures, petites égratignures sont ses marques de vie comme nous avons nos propres rides et cicatrices. Ces cuirs à l’usage se patinent, s’embellissent avec le temps et rendent chaque modèle unique.

 

Le plaisir de créer, un jeu, une passion…

Dans son atelier, basé à Tarare , en région lyonnaise, Anne Puissant crée ses modèles, réalise et met au point ses patronages et gabarits pour l’ensemble de ses collections.

Formée à la gestion d’entreprise, Anne Puissant exerce pendant plusieurs années des fonctions commerciales dans le domaine de la presse magazine.

Poussée depuis son enfance par la passion créative, elle lance la marque TUSSOR en 2008 et expose à ses débuts, lors de ventes privées, ses premiers modèles.

Taffetas, cuirs, toiles, soie, les belles matières dansent sous ses doigts.

Élégance et esprit contemporain sont pour elle une affaire de précisions.

Pour créer ses modèles, Anne s’affranchit des codes classiques de la maroquinerie sans rien oublier des valeurs essentielles. Application et ingéniosité sont au rendez-vous.

En 2011, Anne Puissant est lauréate du dispositif Au-Delà Du Cuir, valorisant la filière « Cuir » en France.

L’atelier

Le travail à l’atelier est réalisé de façon artisanale, depuis la découpe jusqu’aux finitions. Les toiles sont coupées main, puis préparées pour le montage avec des étapes de surjet, repassage des ourlets et encollage de rembords, mise en place des fermetures et enchapes, assemblage des pièces et pose de la bouclerie. 

Toute la production est réalisée à Tarare, exceptés les sacs entièrement en cuir qui sont confiés à un artisan maroquinier situé en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le travail du cuir, de la coupe aux finitions

Le cuir est travaillé dans le respect des techniques anciennes de l’artisanat maroquinier français : découpe et contre-collage des peausseries pour les anses et les sangles afin de renforcer leur solidité et obtenir une agréable prise en main, découpe du cuir à l’aide d’emporte-pièces pour plus de netteté et de précision, parage de certaines pièces pour en affiner l’épaisseur et éviter des surépaisseurs qui seraient disgracieuses.

Toutes les pièces de cuir des modèles TUSSOR sont teintées sur leurs tranches avec une teinture noire. Ce travail de teinture des tranches doit être mené avec précision, soin et patience car il nécessite plusieurs passages de teinture et alternativement de ponçage jusqu’à obtenir un toucher soyeux de la tranche. Il a pour finalité de protéger le cuir, de l’embellir et d’apporter des finitions de qualité.